Vous êtes ici

Accueil

Artigues - Landshut (Allemagne) - MAJ 14/09

Ce mardi matin (4 septembre 2012), deux compères dont notre ami Jean-Michel prenaient le départ d'un périple de 1.600 km ! Un voyage de 13 jours sur des vélos chargés comme des mulets, pesant près de 20 kg. Objectif : Landshut, en Allemagne, 60 km plus loin que Munich, le tout en autonomie totale (aucune assistance).

Un challenge prévu de longue date, repoussé à plusieurs reprises pour des raisons de santé. Mais cette fois-ci, tous les paramètres étaient au vert, le départ pouvait être donné.

Nous étions conviés à 7 h 30 pour un "café de l'amitié" qui portait bien son nom. Nombreux amis étaient venus, à vélo, à moto, en voiture avant le boulot... Bref, il y avait foule pour voir partir les deux courageux.

Après nous avoir montré leurs vélos-caravanes, ils sont finalement partis dans la bonne humeur à 8 h, comme prévu.

Nous leur souhaitons une excellente aventure et espérons qu'ils nous relaterons ce périple dès leur retour, photos et anecdotes à l'appui.

Bonne route les amis !

Suivez sur la carte et ci-dessous leur aventure en direct LIVE !


Mardi 4/09 : Etape 1, Artigues - Larochefoucauld.

155 km parcourus ce premier jour. Des amis cyclistes présents au départ ont accompagnés Jean-Michel et Gérard durant 70 km, leur procurant une bonne aide. Après... Il a fallu trouver le rythme avec un vent de 3/4 face. Décision a été prise d'allonger de 30 km l'étape par rapport au plan. Arrivée à Larochefoucauld vers 18 h 30. Le moral des troupes est au beau fixe, ils vont prendre un repos bien mérité dans un petit hotel.


Mercredi 5/09 : Etape 2, Larochefoucauld - La Souterraine.

Le contact téléphonique ayant été rétabli, nous voici enfin rassurés ! Nos compères ont bien roulé durant ce deuxième jour puisqu'ils ont parcouru 140 km. Toujours du vent de face et des côtes, des côtes, des côtes... Les journées s'écoulent dans la bonne humeur, ponctuées de petites mousses rafraîchissantes et d'une sieste réconfortante, si possible sous un beau chêne. Pour le deuxième jour, la décision fut de nouveau prise de prolonger un peu par rapport au plan, et d'arriver dans un bel hôtel de La Souterraine.


Jeudi 6/09 : Etape 3, La Souterraine - Montluçon.

Départ à 8 h 05 de La Souterraine. Nouvelle journée et nouveau département traversé. Les côtes s'enchaînent toujours, moins pentues mais plus longues. Les amis relâtent qu'avec leurs vélos chargés à bloc, les descentes prennent vraiment beaucoup moins de temps que les montées ! Il est vrai qu'avec des vélos chargés pour 19 kg, il faut s'habituer à monter moins vite qu'avec nos vélos de course. En ce troisième jour, 114 km parcourus. Les paysages sont magnifiques. Jean-Michel commence à ressentir quelques lourdeurs dans les jambes, Gérard est au top. Le moral est très bon et l'ambiance excellente. 

Ce soir, ils dorment dans un hôtel qui avait été envisagé lors des préparatifs, ce qui leur a évité de chercher. Ils sont arrivés à Montluçon à 17 h 00 et n'ont plus qu'à passer un bon repas et une bonne nuit !


Vendredi 7/09 : Etape 4, Montluçon - Digoin.

Départ 7 h 45 ce vendredi matin. Nos amis ont souhaité partir tôt pour rouler un max avant la chaleur. Bien leur en a pris... C'est un vélo crevé à l'arrière qui les attendait dans le garage de l'hotel. Réparation périlleuse dans la rue sur le trottoir, compte tenu du poids des saccoches. 40 minutes perdues dès le km 0, grrrrr !

Puis ce fut 133 km de plus de parcourus. Les côtes sont moins exigeantes, mais le vent est toujours là, à les regarder droit dans la face. Jean-Michel a retrouvé ses jambes de 20 ans et "Gérard est toujours aussi costaud et impressionnant".

Ils ont fini le parcours par 15-20 km au bord du canal du Centre, très agréable. Demain, la majeure partie de l'étape se fera à son côté. A 19 h 30, nos amis prenaient du bon temps au resto, moral toujours bloqué à 100 %, dopé par la plus belle moyenne depuis le début de l'aventure : 19,4 km/h sur la journée !


Samedi 8/09 : Etape 5, Digoin - Seurre.

Pas de mauvaise surprise au garage ce matin ! Départ à 8 h 00 de Digoin (Saône et Loire) en longeant le canal du Centre sur 90 km. Ce paysage est reposant et change du bitume intégral. A midi, nos amis se retrouvent pour la première fois à sec pour trouver de quoi se restaurer. Pas l'ombre d'un resto près de ce canal.

Puis soudain, une vision.... Enfin, un "bar miteux" où ils décident néanmoins de prendre une petite mousse. A demander si à tout hasard, il serait possible de déjeuner, une dame adorable leur fera finalement mijoter une andouillette, excellente selon Gérard et... peut-être excellente selon Jean-Michel qui n'aime pas l'andouillette !

Ce repas long à trouver et servir prendra plus d'1 h 30, ruinant ainsi le créneau affecté à la sieste. Pour la première fois, pas de sieste aujourd'hui. Et c'est finalement après 136 km qu'ils arriveront à Seurre (Côte d'Or) où ils dormiront dans un hôtel. Une nouvelle fois, la moyenne horaire du jour est battue, avec 21,4 km/h, jusqu'où iront-ils ?! Le km cumulé est ce soir de 677 km.


Dimanche 9/09 : Etape 6, Seurre - Clerval.

Ce matin, nos compères ont de nouveau été retardés... D'abord un petit déjeuner servi trop tard, et pour finir (ou plutôt pour commencer), le compteur de Gérard qui refusait d'optempérer... Bilan : départ 9 h 00, mais tant pis !

Belle journée et beau parcours. Enfin du plat !!! Jean-Michel et Gérard ont aujourd'hui longé le canal Rhône - Rhin puis le Doubs. Du coup, la chaleur, chez nous écrasante, n'est pas pénible pour eux tant qu'ils roulent.

Les paysages sont sympas, ils ont même aperçu le Mont Blanc de loin. Les compères vivent une agréable petite vie bien remplie, ponctuée de "p'tites mousses" et de petits bobos dûs aux heures de selles prolongées (vous faut il un dessin ?).

Cette journée a été marquée par une rencontre. Un couple de cyclistes curieux devant ces congénères bien chargés a engagé la conversation. Quelques km plus loin, tous se promettaient de se donner des nouvelles et échangaient n° de téléphones et mails autour d'une petite mousse de l'amitié.

Devant tant d'émotion, tous ceux qui connaissent la sensibilité de notre ami Jean-Michel se doutent que la gaffe n'était pas loin... Plusieurs km plus loin, il fallu se rendre à l'évidence : les deux bidons de Jean-Michel devaient trôner en souvenir près de la table du bistro... Demain, il faudra donc acheter des bidons !

Ce soir, point d'hôtel mais une chambre d'hôtes. Ah oui au fait... les chiffres : 149 km ce jour à 22,20 km / h (mais oui, encore un record !). 828 km depuis Artigues et qui sait... je ne vous ai rien dit... Mais ce soir, gageons qu'ils rêveront de chocolat...


Lundi 10/09 : Etape 7, Clerval - St Louis (Territoire de Belfort)

Ils rêvaient de Suisse... Mais il n'y a pas l'feu au lac ! 129 km au compteur aujourd'hui et pas encore la Suisse, ce sera pour demain.

Nos amis ont longé le canal Rhône - Rhin. L'avantage est que le parcours est plat. 

Cette journée pourrait s'appeler la "journée sans". Je vous rassure : il n'est pas question du moral, toujours au beau fixe, ni de la forme, mais de la logistique.

Tout fut difficile aujourd'hui. Le parcours du jour était très piégeux en terme d'itinéraire. Il leur aura fallu demander la route à de nombreuses reprises afin de ne pas se perdre, et ainsi perdre du temps et de l'énergie.

Point de coin sympa pour déjeuner à midi. Du coup, qu'à cela ne tienne, ils ont sorti le réchaud à gaz et fait chauffer leur café à l'ombre d'un bel arbre ! Impossible également de trouver un charmant hôtel ce soir... C'est dans un Formule 1 qu'ils passeront la nuit... Et quand rien ne veut sourire, pour clôturer le tout dans le domaine "art de vivre en ballade cycliste", c'est dans un Mc Do qu'ils ont cherché un chef étoilé ce soir... !

Demain la Suisse donc. Au chapitre des bonnes surprises, ils ont appris aujourd'hui que le cousin de Jean-Michel (72 ans) vient de partir d'Allemagne à leur rencontre, à vélo. La jonction devrait s'opérer mercredi au lac de Constance, vers 18 h.

Si ça ce n'est pas une merveilleuse aventure, je n'y connais plus rien... !


Mardi 11/09/2012 : Etape 8, St Louis - Schwaningen (Suisse)

Petit problème technique sur cette 8e étape... Jean-Michel & Gérard ont passé la frontière Suisse ("une fois"), c'est une certitude. Mais où sont-ils donc fourrés ?

Nous avons perdu leur trace GPS au passage de la frontière. Pour être précis : Jean-Michel n'a probablement pas activé le mode "international" sur son mobile, rendant la communication impossible. Il est vrai qu'il n'avait peut-être pas prévu d'aller à l'étranger :-)

Nous espérons vivement que le contact pourra être rétabli dans les heures qui viennent.

Si le contact est rétabli, je vous informe que pour des raisons professionnelles, je ne pourrai pas saisir le résumé demain soir avant 21 h 30 - 22 h.


Mercredi 12/09/2012, Etap9, Schwaningen (Suisse) - Weingarten (Allemagne !)

Contact rétabli ! Très rapide communication ce midi avec Jean-Michel. Le téléphone ne passait pas hier soir car ils étaient en montagne (suisses).

A 13 h 30, [Direct], il sont en train de chercher l'embarcadère du bac pour franchir le lac et retrouver le cousin de Jean-Michel. Pour la première fois du voyage : il pleut...

Plus d'infos ce soir donc, mais pas avant 21 h 30 sur le site. J'ai modifié la carte avec en bleu, les itinéraires et étapes supposées à ce jour, d'après les infos disponibles !

A suivre...

voila... Rapide résumé ce soir cause en déplacement, et donc depuis le téléphone.

Nos amis ont donc pris le bac pour traverser le lac de Constance où ils ont retrouvé le cousin de JM de l'autre côté.

Météo mitigée sur le parcours. Ce soir, trouver un hotel a été un exercice périlleux. Beaucoup étaient fermés et le cousin allemand a été d'une aide salvatrice !

Les voila en Allemagne avec 128 km parcourus. A demain dans de meulleures conditions sans doute, désolé ! 


Jeudi 13/09, Etape 10 : Weingarten - Landsberg

Encore du téléphone donc bref...

Nos amis ont fait une journée de dingues... 148 km à 17,5 de moyenne! Parfois sur des pistes forestières. Gérard a fait les frais d' un chien suicidaire. Chute impressionnante, mais rassurez vous, sans conséquences, ouf !

Ils ont roulé 11 h 30 !!!

Le cousin de 71 ans est increvable. Et vous savez quoi ? Demain, ils prévoient... D' arriver !

De mon Tél, je ne peux actualiser la carte. Je ferai ca samedi matin. Bonne nuit et pensons fort à eux demain pour la dernière étape du périple!


Vendredi 14/09, Etape 11 : Landsberg - Landshut --- ARRIVEE ---

[Récit tardif cause fin de mon déplacement pro... faut être partout !]

BRAVO les amigos !!!!!

Après 150 km, nos amis ont franchi la ligne d'arrivée ! Bravo, énorme bravo à eux. Ils ont parcouru 1497 km. Les mauvaises langues diront "hum... Ils n'ont même pas fait 1500...". Objection répond Gérard". Un jour, pour une histoire de repas dont je ne maîtrise pas les détails, 4 km n'ont comptabilisés. Donc, 1497 + 4 = 1501 km !

Demain repos ? Nein (non) ! Grande fête en Allemagne demain pour accueillir les héros. Ils feront 60 km avec le club du cousin de Jean-Michel. D'après les échos, il s'agirait de 60 km assez longs, parsemés de "p'tites mousses". Personne n'y verra d'inconvénient je pense, après ce qu'ils ont fait pour arriver au pays de la bière, ils l'ont bien mérité !

Ici s'achève également le reportage. Je remercie tous les fans qui ont suivi cette aventure chaque jour, et nos deux amis Jean-Michel et Gérard pour leur disponibilité lors du contact téléphonique chaque soir vers 19 h 15 ! Attendons leur retour pour de plus amples récits.

Commentaires

Merci Stéphane de nous faire vivre ce périple, presqu'en direct. Tu transmettras mes encouragements à nos deux aventuriers.

Michel

 

Bravo pour ces 2 là.

Quelle belle façon d'occuper sa retraite.

Amitiés à Jean Michel.

Un peu chargés les vélos, non ?

Jacques

Club de supporters

Vous êtes nombreux à témoigner de votre intérêt pour cette belle aventure. J'en ai fait part hier soir à Jean-Michel et Gérard qui étaient très touchés. A leur tour, ils saluent tous leurs supporters et vous remercient de penser à eux !!!

allez mimi!!! allez gege!!!!! on pense fort à vs, courage force et robustesse!! et merci au site de relater leurs exploits bisousss 

Donc, ce mardi soir, on est "chocolat". Pas de récit! 

Je viens de m'informer sur les risques encourus en Suisse, pouvant expliquer ce silence:

 "Des crues, des glissements de terrain, des tempêtes ou des avalanches causent régulièrement d'importants dommages en Suisse. La sécheresse et les incendies de forêt sont certes des phénomènes plus rares, mais ils peuvent aussi se produire en Suisse et provoquer de sérieux dommages."

Ça fait peur!!!! Où sont-ils ?

Michel

Passionnant ce voyage.Merci Seft pour les news.

Merci Stéphane pour ce super reportage que je suis tous les jours aussi assidument que l'étape du Tour.

Bravo pour tout ce boulot. Tu vas pouvoir te présenter comme Grand Reporter à TF1 (Top Fana 1 fois).

Châpeau bas à Jean Michel et Gérard. C'est formidable ce que vous faites !!!

 

Roger

 

 

Un grand bravo à eux,

Quel périple! Espérons qu'ils aient le vent dans le dos pour le retour....smiley

Michel

 

Logo TechfroidclimatLogo Install Cuisine