Belle sortie du club à Izeste.

Le Groupe d'ACS en séjour à Izeste (64)

Le 19 janvier 2019, nous fêtions les 80 berges de Sergio, Christèle et Stéphane nous confirmaient leur décision d'aller vivre dans leur Vallée d' Ossau.

Nous leurs avions promis ce jour là une visite prochaine à l'occasion d'un séjour montagne organisé à Louvie Juzon. La pandémie nous a quelque peu freiné, mais dès que les conditions l'ont permis, nous étions tous sur le pont.

C'est donc une importante délégation qui se retrouve à l' Auberge de la Vallée D'Ossau ce vendredi 4 juin en fin d'après midi. Bernard, Jean Philippe et Olivier arrivés un peu plus tôt reviennent trempés d'une ascension du Pourtalet. Denis avait fait un bout de chemin en leur compagnie.

Le samedi c'est 24 h chrono :

Notre journée sera chargée, il était donc nécessaire de faire preuve d'un minimum de discipline. Alain qui est hébergé à Arudy nous a rejoint.

  • Départ 8H et quelques minutes. Deux groupes ont été formés la veille : le premier sur un circuit piémont conduit par Stéphane le second sur le circuit "3 cols". Les deux groupes feront une dizaine de kilomètres ensemble avant de se séparer.

Le circuit piémont initialement prévu pour une cinquantaine de kilomètres en fera finalement soixante-dix, l'appétit vient en roulant.

Le circuit des cols nous offre en première partie quelques côtelettes avant d'arriver sur le col de Lie que l'on aurait pu qualifier de facile si sur les cinq kilomètres que compte l'ascension deux ne présentaient pas 9.2% de moyenne. Passage à Lourdios et nous attaquons le col d'Ichere par sa face la plus facile -distance 4 kms avec du 10 et 12 % en partie sur les troisième et quatrième kilomètres .

Nous arrivons à Escot. En forme d'apothéose, les pentes les plus raides  du col de Marie Blanque s'offrent à nous. Les cinq premiers kilomètres sont à 5% de moyenne : c'est "comme j'aime". Les quatre derniers sont à 12, à 13, à 11, à 12 sont un véritable traquenard. Toujours en prise, pas le moindre petit mètre pour relâcher la pression, mais ça passe. Imaginez la côte de l'église de Langoiran sur 4 kms. Nos quinquagénaires l'ont trouvé très difficile, ça rassure !

Heureusement , il y avait  nos assistantes

  • 12H30/13H00 déjeuner à l'auberge.
  • 15 H00 Randonnée pédestre au plateau de Benou. Je vous avais demandé de prévoir des chaussures adaptées. :=) La gadoue, la gadoue....
  • 17 H00 Fromagerie, on fait le plein de calcium.
  • 18 H00 Christèle et Stéphane nous offrent un pot à leur domicile. Champagne, Jurançon, charcutailles et retrouvailles.
  • 20H00 diner à l'auberge, ça parle fort à la table d'à côté. Patrick cherche un autre coach, Mario un autre poulain. Il ira au PMU dimanche.

Le dimanche

Ceux qui avaient opté pour le circuit "facile" partiront un peu plus tard.

Les grimpeurs avaient choisi le col d'Aubisque et un départ à 8H00, quelques uns prennent un peu d'avance, ce sera 8H15 pour ceux qui attendent....... notre trésorier.

De Laruns aux Eaux Bonnes c'est du gâteau. 5 à 6 % ça roule. Ensuite ça se corse avec des pourcentages de 7 à 9%, mais rien à voir avec ce qu'on avait fait la veille.

Pas de ravitaillement au sommet le vent frais nous invite à ne pas stationner, descente prudente et frigorifiante.

 

Nous nous arrêtons quelques minutes aux Eaux Bonnes pour saluer François L et sont épouse venus assister à un trail.

Après le déjeuner, le moment est venu de se séparer. Tel Jeanne d'Arc, il me semble entendre une petite voix qui fredonne "ce n'est qu'un au revoir.........."

Merci à tous pour votre bonne humeur tout au long de ce week-end.

Merci à nos assistantes et assistants : Christèle, Sandrine, Lucienne, Mario et Jean Claude V.

Grand merci et Bises à Christèle et Stéphane pour la préparation du séjour, leur accueil et le pot de l'amitié qui fût un bon moment.

RD

Images

  

   
 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer