ACS à l'assaut du Géant de Provence

Le groupe de cyclos d'ACS à l'assaut du Géant de Provence

Depuis longtemps, le président Richard Didion revait d'emmener ACS sur les pentes du Ventoux. Malgré l'adversité (report, météo, blessures et désistements) il a reussit a mener a bien ce projet et emmener avec lui 6 adhérents biens décidés à en découdre.

C'est donc un groupe de 7 Acéistes (Dominique B, Olivier, Rodolphe, Jean Philippe, Hugues, Bernard et le Président Richard) qui partit vers le Vaucluse en ce mois de mai plutot humide. En voici le récit, rédigé par le Président himself !

J1 : Vendredi 21 mai

Arrivés à 14H00, Bernard et moi montons dès 15h00 sur le vélo .Direction la route du Mont Ventoux qui s'offre à nous à quelques centaines de mètres de l' hôtel.

La météo très acceptable se dégrade au fil de l'ascension (21 kms sur ce versant). Les rafales de vent glaciales devenant dangereuses, nous décidons de renoncer à deux kilomètres du sommet. La raison l'emporte sur la passion.

A 18h30 la troupe est au complet, l'orage tonne sur Malaucène.

J2 : Samedi 22 mai

La pluie a cessé de tomber à 5h00 du matin, la route est asséchée. Nous partons à 8H30 sous un ciel nuageux avec de belles éclaircies et pas de vent.

La fraîcheur matinale sera vite oubliée nous montons cette fois-ci le Mont Chauve par Malaucène jusqu'au sommet, nous ferons par la suite une petite virée par la vallée de l'Ouvèze (Entrechaux, Mollans, Faucon, Vaison la Romaine).

J3 : Dimanche 23 mai 

Journée ensoleillée.

Pour cette sortie nous formons deux groupes.

Le premier groupe fera le tour du mont Ventoux par la vallée de la Nesque. Le deuxième groupe bifurquera à mi parcours pour faire l'ascension du Mont Ventoux par Sault (26kms).

Nous avons eu le plaisir de rencontrer Isabelle et Laurent (en famille) sur ce circuit magnifique qui sincèrement était accessible à tout  Acéiste avec un minimum d'entraînement. Des paysages sublimes : champs d'oliviers, de coquelicots, villages perchés et la vallée de la Nesque ...

J4 : Lundi 24 mai

Il reste une ascension à effectuer, celle qui passe par Bédoin. La plus difficile sur le papier : 21 kms de forts pourcentages sans possibilité de relâcher l'effort. La veille au soir, nous nous faisons peur en examinant les graphiques de pourcentage .

Temps maussade ce matin mais pas de pluie, tout au plus une légère bruine qui ne dure pas. Le dernier kilomètre de cette montée est infernal.

Mission accomplie. Le soleil brille sur Malaucène nous rentrons à la maison.

Ceux qui avaient rêvé de mettre le Mont Ventoux  à leur tableau de chasse sont réjouis et commencent déjà à penser à 2022 : Alpes d' Huez ....ou pourquoi pas l'arrière pays niçois et le plus haut col routier goudronné d'Europe le col de la Bonette 2802m.

Images

  

   
 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer